Daniel Avery

Dandy un peu timide de la côte sud de l’Angleterre, Daniel Avery connaît ses premiers émois musicaux avec My Bloody Valentine, Nine Inch Nails et Brian Eno. Comme tout bon anglais qui se respecte, il est par la suite chamboulé par les maîtres de l’electronica, Aphex Twin, Autechre ou encore µ-Ziq